DE LA CALLIGRAPHIE AU STREET ART

DE LA CALLIGRAPHIE AU STREET ART

L’institut des Cultures d’Islam situé dans le quartier de la Goutte d’or, accueille une nouvelle exposition dédiée à la calligraphie : Lettres ouvertes – de la calligraphie au street art.

Une exposition qui offre un oeil différent sur l’art des écritures

La calligraphie arabe est notamment réputée pour fixer sur papier les textes sacrés du Coran. Au travers de cette exposition, différents artistes issus du monde arabe et d’ailleurs se sont réappropriés cet art calligraphique pour l’émanciper et le faire vivre au delà des textes.

Les artistes présents utilisent de multiples matériaux (céramique, acier, goudron, peinture…) pour illustrer la calligraphie de manière graphique et esthétique en s’éloignant des outils initialement utilisés à savoir l’encre et le roseau.

exposition institut culture d'islam paris

Entre arabesque et et géometrie, la calligraphie est reprise et retravaillée par des artistes tels que Sara Ouaddou, Fayçal Baghriche ou encore Mounir Fatmi. Des personnalités mises à l’honneur dans une programmation animée durant laquelle les calligraphies fondamentalistes et revisitées s’affrontent illustrant la question de la transgression des Écrits liés à cette pratique.

Une exposition en deux temps

L’exposition débute sur le site de l’Institut des Cultures d’Islam rue Stephenson. Site sur lequel vous pouvez trouver un hammam (pour la petite info). Au rez-de-chaussée ainsi qu’au premier étage vous pourrez découvrir les premières œuvres détournant de manière subtile et poétique la calligraphie arabe mais aussi son alphabet.

fresque calligraphique exosition institut des cultures d'islam
Par la suite, RDV du côté de la rue Léon pour voir la seconde partir de l’exposition et notamment la fresque monumentale de Tarek Benaoum mise à l’honneur. Considérée comme étant la plus grande fresque parisienne et mesurant de plus de 200m2, elle illustre des passages de poèmes et d’auteurs du Maghreb et du Moyen-Orient.

fresque-murale-paris-tarek-benaoum-exposition-paris
Vous pouvez également en profiter pour manger un chorba, un couscous et boire un thé (menu à 10 euros) au restaurant « le Café d’Ici » géré pas l’association La Table Ouverte qui agit pour la réinsertion professionnelle. Chaque année, ce sont plus de 15 000 repas qui sont distribués au plus démunis grâce à cette association.

Gratuite et ouverte au public, l’exposition se tiendra à l’Institut des Cultures d’Islam jusqu’au 21 janvier 2018. Plusieurs animations (films, ateliers, danses…) auront également lieu dans le cadre de l’exposition.

Lettres ouvertes – de la calligraphie au street art
Du 21 septembre 2017 au 21 janvier 2018
Entrée libre
Site internet ICI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *